Courses et entraînements

6, 7 et 8 juin: 1er Week End Choc pour la prépa UTMB

Vendredi 6 juin: sortie vélo (route): sortie de 4 h environ (110 km); départ 9h de St Loup
Samedi 7 juin: sortie Trail de 5h dans la Sainte Baume; départ 8h de Gémenos (Parc de St Pons)
Dimanche 8 juin: Trail des Mées: environ 3h30

13, 14, 15 juin: 2ème Week End Choc

Vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 juin: 120 km en 3 jours dans le Queyras avec 2800 md+ par jour

Vendredi 20 juin: 2ème Mille in Mars

1000 m de dénivelé et 25 km dans Marseille pour cette rando trail "urbaine".

RDV 20h Friche de la Belle de Mai
retour vers 23h30 à la Friche et repas!

Dimanche 22 juin: Sortie des "3 Monts"

rdv 9h au Parc des Bruyères
Sortie longue de 3h-3h30:
Mont St Cyr, Mont Carpiagne, Mont Puget


Les entrainements du Samedi sont à chaque fois maintenus!


Présentation

  • : Marseille Trail Club
  • Marseille Trail Club
  • : Sport nature marseille Trail course a pied Sport
  • : Laissez moi vous expliquer pourquoi j'ai créé ce club? Je fais du trail depuis maintenant 4 ans, et je m'aperçois d'un gros .... vide sur Marseille: très peu de courses, encore moins de traileurs, et aucun club spécifiquement de Trail. Quel dommage quand on connait un peu la beauté de nos collines marseillaises! Le but est donc de créer une dynamique, de regrouper le plus grands nombres de coureurs "nature", en leur proposant des entraînements en groupes, des sorties longues de rando-course da
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Inscriptions au club

Fournir:
- un certificat médical de moins d'un mois
- 18 € pour la cotisation
- 28 € pour la tenue (T-shirt + short)
  Tel: 06 19 27 48 27 (Pierre)
Mail:
pierrekaftan(at)yahoo.fr

Au bout du rêve-Christian MDS

Aloha ami(e)s traileurs,

"Au bout d'un rêve"...Voilà ce que me dit Christian ce matin depuis son balcon à Marseille. C'est un peu l'aboutissement d'une passion qui a mené mon collègue du MTC à l'orée de ce rêve. Cette passion l'a mené des ponts de Manhattan (NY Marathon) aux monuments de Paris (Paris Marathon) en passant par le mont chauve du ventoux (trail du Ventoux) et les sommets de hautes alpes (Fila sky race).

Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us


billet 1 - Au bout du rêve
billet 2 - Le défi
billet 3 - le materiel
billet 4 - La famille, les amis
billet 5 - Les sponsors

Pour envoyer un message à Christian dans sa tente Berbère...

Akuna
Nimen Hao ami(e)s traileurs,

Cela fait pres d'un an que j'anime avec les membres du MTC ce blog. Lors d'une reunion arrose a Marseille, des idees nous viennent...Aaah l'effet de l'alcool sur les sportifs. Toujours est il que Fred et David (j'ai joue les entremetteurs) se sont branches sur la Joomla attitude. Au grand dam de leur accompagnatrice respectives, ils se sont defies a coup de ....Non ce n'est pas la derniere tendance tektonik, c'est le CMS (content management system) a la mode pour les webmaster.
Bref, Fred nous a trouve et construit une nouvelle maison euh non serveur en suisse chez infomaniak (oui moins d'impots la bas;)). Une demeure qui est bien plus grande et spacieuse, avec possibilite d'ajouter piscine, jaccuzi, etc...a l'avenir.

David s'est occupe de la grande salle de reunion virtuelle (notre forum est ici)
Mon role est toujours de meubler les pieces et la decoration, mais a present tous les membres peuvent contribuer a faire des articles (ce qui etait deja un peu le cas avant)
Si vous n'avez pas les droits pour rédiger un article (rédacteur), vous pouvez en faire la demande par mail à webmaster@marseilletrailclub.com

Desormais nous habitons a l'adresse suivante

http://www.marseilletrailclub.com/


Alors n'hesitez pas a faire de cette maison une auberge espagnole marseillaise avec plein de rencontres et de tableaux de maitre des massifs et autres trail de France et de Navarre

Akuna
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires - Publié dans : Edito
Par akuna


Les 20 coureurs (et coureuses) du MTC au départ! Ils sont pas beaux dans leur t-shirt blancs?!

"Endlich die Pénitents!"-
« enfin les Pénitents! » je me suis dit, après le grand « pourquoi ? » du lever à 5h du matin, en voyant ces magnifiques rochers à l’entrée du village !

 Je connaissais ce trail plutôt du dos des amis (ils avaint le T-shirt de l’année précédente) et apparamment, tout le monde disait que c’est une belle course au niveau des paysages.. bon, le ciel aurait pu ressembler un peu plus au Sud de la France qu’à l’Angleterre, mais bon, on fera avec…

Les autres membres du club arrivent en forme : Lucien plein de fraîcheur corse, Pierre encore un peu dans son sommeil, Clément motivé… Pour nous qui n’avons pas trop l’habitude des 30 km, on veut démarrer doucement au début (un ami m’a dit de faire attention à la grande montée à la fin!). Et pour les pros, peut-être une bonne sortie longue pour se préparer à l’UTMB ?

Une « petite » photo avant le départ (20 sur la photo !!) et hop c’est parti sur la place du village !

Mais ce froid ! Allez, on a 30 km pour se réchauffer ! Tous dans nos beaux T-shirts blancs tout neuf, Nadège, Fred et moi un peu derrière, on traverse le village. J’ai un vague souvenir que quelqu’un a dit qu’il faut suivre les traces bleues et pas les flèches quand ça commence a monter. « Regardez où sont déjà les premiers ? ! » On entend crier les gens à côté du chemin. - Chez nous ça bouchonne pour grimper sur les falaises tandis que les autres sont déjà presqu’à la crête !



C'est quoi ça? Une procession?... de pénitents...?... de coureurs!

Mais voilà, ça fait plaisir, monter le petit chemin qui va le long des rochers…Ce paysage est superbe ! que le ciel soit bleu ou pas ! J’essaie de faire quelques photos sans tomber dans le vide ! Nadège accelère et on court tout le long des crêtes. Ca fait du bien de pouvoir courir comme ca, rester dans le rythme, après les belles, mais grandes montées dans les Calanques la semaine dernière. On descend, passe le petit tunnel sous les falaises et avec le « Allez » encourageant de Josette - prête pour la deuxième montée !



Allez Jean-Pierre, le bout du tunnel n'est pas si loin!!

A un moment, il commence à pleuvoir. C’est bien car il fait un peu lourd, je souris et me dis « peut-être ca va me donner un avantage, comme j’ai peut-être un peu plus l’habitude de la pluie que les Provençaux.. »

Et voilà, le plateau ! Là, par contre, il fait très froid, le vent fait serrer les muscles. De plus, on n’est pas très nombreux ici.. mais la vue sur les Alpes donne un peu l’impression d’une course particulière. On oublie la pluie et je pense, « 15km, maintenant je pourrais accelérer un peu ! » Juste le ravitaillement avant où je bavarde un peu avec Fred qui a les mains gelées. Un pote l’aide et ouvre son gel - la prochaine fois, on va courir avec des gants et écharpe !

 

Maintenant on peut courir ! Devant moi, il y a un petit groupe avec un secouriste. Et, une belle descente ! Là, c’est facile de doubler les gens qui osent pas trop descendre.. Je rattrappe des coureurs devant moi, je suis contente !.. jusqu’au moment où le secouriste se retourne et me demande : « Vous connaissez le chemin ? » Mais non ! On regarde par terre, plus de trace, mais une dizaine des gens devant et derrière nous. Le secouriste pense quand-même que c’est le bon chemin.. on reprend la descente à fond.. et je ne vois aucune flèche bleue. Ah, pas un bon signe ! Le secouriste s’arrête tout d’un coup. « Mince, on s’est trompés. » Je lui fait remarquer, étonnée, que c’est quand même bizarre qu’il ne connaisse pas le chemin, en tant que secouriste !! Pour ne pas se perdre complètement, on descend tout le chemin et tout d’un coup, on apercoit les traces bleues. Le sourire sur le visage des autres qui étaient en colère avant.. Quand un photographe, près de nous nous chasse tout d’un coup : « Attention, c’est le premier des 30 km qui va arriver ! » Mais.. ? On se regarde, et voilà Guillaume Lenormand qui passe. On le laisse nous doubler quand même;)

Mais je me demande ce qu’on fait maintenant ?  On peut pas continuer à courir et arriver avec le premier ? Ni attendre deux heures de plus ici pour retrouver les gens avec qui on a couru.. Avec notre raccourci de 10km..

Bon, on décide de remonter en peu au sens inverse.  Je suis encore un peu décue, mais tout d’un coup, je vois Cyril qui arrive déjà! Je saute sur la falaise pour lui faire de la place. Et je pense « C’est pas mal non plus, ainsi, je verrai tous les premiers ! » On les attend à la dernière montée . Ah oui, un T-shirt blanc, j’apercois Thomas ! ! Puis Olivier ! Les coureurs ont le visage un peu marqué, peut-être la dernière montée qu’on a loupée ?.. Et c’est Pierre qui arrive maintenant. « Mais qu’est-ce que tu fais ici ? » demande-t-il. Pour l’étonnement dans son visage, ca vaut presque le coup de faire le chemin au sens inverse. Mais comme il fait froid, on retourne, au moins profiter et voir tous les autres arriver. Philippe qui a fait une très belle course, même s’il a fait une pause de 20 minutes, Nadège et Clément qui arrivent frais comme s’ils n’avaient fait qu’une petite ballade, Lucien si fort qu’ils avaient tout d’abord oublié de le classer, Marie et Jean-Pierre tellement vite qu’ils sont obligés de se refroidir à l’arrivée, dans la fontaine du village…



Regardez!! Marie a les jambes qui fument après la course!!

Une place du village qui retrouve le soleil après la course, avec toute l’équipe du MTC, au complet, plein de sourires et de joies… et moi qui viendrai l’année prochaine pour, cette fois-ci faire la course en entier ! ;-)

 

 Et biensur les podiums! Marie et Cyril à l'honneur!!



Marie, encore récompensée, au challenge des Trails de Provence!


Et les meilleurs pour la fin! Thomas, Cyril et Olivier, vainqueur par équipe!!




Julia

 

 

 

Des résultats et des podiums…

 

4. Cyril Zaouchkevitch

16. Thomas Ricard

18. Olivier Janin

23. Pierre Kaftandjian

30. Jean-Marc Devey (3ème V2)

37.Marie Gonthier (3ème F)

49. Jean-pierre Chaine (1er V3)

72. Philippe Bruchet

92. Philippe Simion

118. Lucien Colombani

119. Francis Hernandez

120. Clément Balladur

125. Marielle Chabaud
137. Jean-Marc Grosfils

138. Nadège Blanc

157. Florent Giordanetto

187. Jean-Michel Lopez

193. Stéphane Boudet

196. Fred Lung Tung

Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires - Publié dans : Courses
Par Julia
Salut à toutes et tous !
Je me permets de vous rappeler que l'édition ESTIVALE du MILLE IN MARS aura lieu dans deux semaines.

Vendredi 20 juin à 20h
Départ et arrivée à la Friche La Belle de Mai  

Mille in mars est une course sur un parcours d'environ 25 Km dans Marseille, comprenant 1000m de dénivelé positif à la découverte des ruelles, traverses, escaliers et passages inconnus, méconnus et parfois oubliés de la ville.  
Départ depuis La Friche de La Belle de Mai (3ème arrondissement)

Repas à l’arrivée pour les participants, offert par Le Restaurant Les Grandes Tables

Parcours estimé à environ 3h , 3h30, UNIQUEMENT pour coureurs entraînés donc !

ATTENTION : le nombre de coureurs est limité à 75.

Inscription impérative par mail : sport@lafriche.org
ou téléphone 04 95 04 96 12








Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires - Publié dans : Courses
Par guilhem
A L'ABORDAGE DE LA CHAINE DES COTES (20 avril 2008, Lambesc (Bouches-du-Rhône) )

Aujourd'hui j'ai décidé d'attaquer d'entrée de jeu sur ce parcours assez « roulant » 30 kilométres  D+1200m, que j'ai découvert l'année dernière et qui m'avais bien convenu puisque je l'avais bouclé en 3h04mn58s a 10,06 km/h de moyenne.

 


Tenue assez light avec chaussures NB872 légéres a semelles crantées et ceinture porte bidon 0,8 l overstim pour 1 seul arrêt remplissage de prévu à la mi-course de 10 secondes maxi.

  

Les premiers kils sont réalisés sur le même tempo que Marie-Joêlle GONTHIER de mon club (MARSEILLE TRAIL CLUB) prétendente à la victoire en féminine. Au bout d' ¼ d'heure, RIRI51 engagé sur l6 kms me double, mon ami Bernard ALLE de l'elan LAMESCAIN ex triathéte St-Rémois qui fait également le petit parcours me rejoint un peu plus loin.

  

Puis je vais avoir l'honneur de faire course commune avec Jean-Marc DEVEY (MTC et KIKOUREUR) du kil 3 au kil 5 environ, et je distance Marie.

  

Au kil 7 à la bifurcation des 2 parcours, je passe en 38 mn (au lieu de 42 mn initialement prévu) juste devant bernard, mais derrière Jean-Marc (qui terminera à la 12° place au scratch) car je suis incapable de suivre le rythme du maître malgré mon état d'esprit du moment bloqué en mode « je vais tout exploser »

 

  Je me sens bien et parviens à maintenir un rythme plus élevé que d'habitude, pourvu que ça dure... Aprés une portion de faux plat descendant sur une piste assez large, nous empruntons un petit sentier sinueux assez ludique et à la sortie de ce single au bout de 48 mn de course, c'est la stupeur ! Panique à bord ! plus de rubalises, ni de marquage au sol ! Je suis avec un groupe de 6 / 7 coureurs et nous avons 2 possiblitées mais qu'elle est la bonne ? À droite ou à gauche ?Avec un gars nous partons à gauche tandis que les autres tentent le coup à droite,statu-quo, aucune indications sur la suite du parcours; les minutes s'ecoulent et le doute s'installe  suivi de la colère c'est l'implosion de BOB MORANE « égaré dans la vallée infernale » comme dit la chanson d'INDOCHINE. Nous repartons tous sur la droite à l'instinct mais sans aucune assurance puis faisons de nouveau demi tour...Nous entrevoyons enfin le bout du tunnel  car au loin des coureurs débouchent du sentier, puis marquent un temps d'arrêt et repartent finalement vers la gauche il ya parmis eux Marie et Michel TOMEZYK (actuellement second du challenge des trails de provence en V1, ma catégorie) 

Environ 7 bonnes minutes (ou plutôt 7 minutes de merd...) se sont écoulées...BANZAIIII !!!!! nous les suivons, le chemin est le bon car un peu plus loin nous passons devant une rubalise. VIVE LES RUBALISES !!!!!!

 

Je repart à l'abordage  pour essayer de récupérer le temps perdu  le couteau entre les dents comme pour un départ de 10 kils au risque de me cramer.

  

Dans une nouvelle bréve descente dévalée a tout berzingue je double FOREST et JOY  a fond les bananes.  Un peu plus loin dans la portion de descente hyper technique dans des éboullis ou l'année dernière j'avais reussi a suivre le sillage de Nadine Maurizot, Patrick VAFFIDES du MTC qui fidéle a son habitude s'est perdu un peu plus tôt me double comme une fusée.

  

J'arrive maintenant a mi-parcours au 17° kilométre en 1 heure 32 (1h30 de prévu) en 58° position, alors que sans ma mésaventure j'aurais du passer en 1h25 maxi soit dans les 40 premiers ! Un jour viendra petit BOB ou tu deviendras meilleur... patience

 

  Progressivement sans pour autant imploser je vais payer les efforts fournis pour rattrapper le temps perdu par la faute de cette put...de rubalise disparue.

2 heures 19 au 3° ravito au lieu de 2h17 prévu. Les petits problémes musculaires commencent réellement aprés le ravito, alors que j'ai poursuivi mon chemin je suis contraint de m'arrêter 30 secondes 20 métres aprés le ravito, juste avant d'entamer une descente dans un pierrier pour faire passer une crampe située a l'arriére de ma cuisse gauche. Encore du temps de perdu...

  

Je vais terminer cette course par 3,5 kms de bitume en compagnie de mon ami Bernard (qui en a terminé avec le 16 kils) et sa fille Marie qui comme l'année derniére sont gentillement venus à ma rencontre a vélo. Je gére ma place 77° et termine en 3 heures 13 mn 41 s soit 8 mn 43 de plus qu'en 2007. Malgré cela je ne suis pas mécontent de ma course car je pense avoir donné le maximum et sans cette longue hésitation de la 48° minute  je n'aurais sans doute pas été trés loin de mon objectif (approcher les 3 heures).

  

Ce n'est que partie remise, foi de BOB MORANE rendez vous en 2008 pour cette fois ci 3 heures maxi.

   A bientôt pour de nouvelles aventures...

Jean-Marc alias Bob Morane
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires - Publié dans : Courses
Par Bob Morane
G'Day ami(e)s traileurs,

A la demande générale, un petit retour sur le Trail du Grand Lubéron, qui a eu lieu samedi 17 mai 2008. Un samedi donc, ça fait bizarre, mais rétrospectivement ce n'est pas plus mal puisque ça permet d'aller goûter aux joies barbecue chez Seb le lendemain.

Le départ est à Cabrières d'AIgues, joli petit village du Luberon. La météo n'est vraiment pas terrible, on voit très nettement le brouilllard sur les sommets qui nous attendent. Je croise Marie après le retrait de mon dossard, et j'en profite pour lui rappeler qu'il faut bien suivre le balisage, histoire d'insister bien lourdement sur ses péripéties à Mimet. Un petit échauffement avec les "anciens" Robert Navarro et Daniel Luxembourg, et on se retrouve sur la ligne de départ, où j'aperçois Jean-Marc (Grosfils) et Alexandra, les deux autres représentants du MTC sur cette course (les autres, petits joueurs, nous ont délaissé pour faire un tout petit 100km au Ventoux...).

Par choix des organisateurs, les dames sont invitées à se placer en tête de peloton, et le départ est donné avec la gente féminine aux avant-postes : elles y resteront pendant quasiment le premier kilomètre de course. On peut apercevoir en deuxième ligne un troupeau d'hommes aux yeux exorbités et à la langue pendante, sûrement parce qu'ils ont du mal à suivre le rythme, à moins qu'il y ait d'autres raisons inavouables... Non, sérieusement, c'est une idée sympa, ça change des départs traditionnels.

Une fois ces dames rentrées dans le rang, la course démarre vraiment, et les favoris se portent en tête. Pour ma part, je suis des yeux le groupe Lenormand, que j'aurai pu accrocher pendant quelques minutes seulement... Pas très loin, j'aperçois une silhouette que je crois reconnaître : un "concurrent" direct au challenge des Trails de Provence. Comme je pense qu'on doit être à peu près du même niveau, je décide d'essayer de le suivre. Il est à quelques dizaines de mètres, mais je ne me grille pas pour le rattraper. Je le garderai en point de mire pendant toute l'ascension de la première difficulté (environ 8km de montée, à une pente raisonnable qui me permet de rester en petite foulée quasiment tout le long, c'est bon signe !).

J'arrive au sommet en bon état, j'ai suivi au train sans me mettre dans le rouge. Je décide alors d'attaquer un peu, juste pour voir, dès les premiers mètres de descente. Je me sens dans un bon jour, je pense pouvoir faire une petite différence dans les descentes techniques. Je rattrape le petit groupe qui était devant moi, je le dépasse, pensant avoir fait l'essentiel. Mais mon "collègue-concurrent" me reprend et se porte à ma hauteur (peut-être sait-il lui aussi qu'on est pas loin au challenge). Comme je tiens vraiment à prendre de l'avance avant la 2ème grosse ascension (même si  peut être risqué), j'en remets une couche, et cette fois plus personne ne me rejoindra. Je reprends quelques coureurs, le dernier étant André Ferrière (un très bon V2, sympa en plus). On arrive dans le très joli village d'Auribeau, où on fait un aller-retour pour atteindre le ravito. Du coup les coureurs se croisent (j'ai cru un moment m'être planté d'itinéraire).

Et là on attaque la deuxième ascension, où les écarts devraient se faire. Je suis assez vite repris par André Ferrière, qui est plus à l'aise que moi en côte, mais je le garderai longtemps en point de mire, signe que je suis dans le bon tempo. On s'enfonce petit à petit dans le brouillard, dommage pour le paysage mais au moins on ne souffre pas de la chaleur. Il faut être vigilant, avec tout ce brouillard on a toujours peur d'avoir raté un embranchement.

Fin de l'ascension, sans trop de dégâts pour moi, personne ne m'ayant rejoint. Je suis plutôt satisfait et je me dis qu'il y a peut-être moyen de rentrer dans les 20, sans avoir aucune idée de mon classement actuel. On se tape environ 3 bornes de plat, c'est très long, je n'en vois pas la fin (c'est fait à l'origine pour apprécier la vue, mais c'est raté pour cette fois !). J'essaye de garder un bon rythme, mais je me fais rejoindre par Serge Deluy (un vrai montagnard, V2 lui aussi, organisateur de je ne sais plus quelle course de malades dans les Alpes). J'arrive à rester avec lui, du coup il m'oblige à fournir un bon effort, mais les sensations sont toujours bonnes, et je sais qu'il reste environ 5-6 km de descente jusqu'à l'arrivée.

Descente finale donc, que je fais seul (Serge Deluy s'étant apparemment trompé de chemin, je ne sais pas comment il a fait puisque normalement il me suivait), à un bon rythme, du moins il me semble. Je commence à me dire que je ne dois pas être au taquet dans la descente si je ne rejoins personne, mais peu de temps après je reprendrai 2 coureurs, l'un d'eux étant en souffrance. C'est à ce moment-là qu'un des bénévoles encadrant la course m'annonce le classement : je suis 11ème. Je n'en reviens pas, et évidemment ça me donne des ailes pour le final. Je donne tout ce que j'ai, pensant qu'il ne reste que 2 km, en fait ce sera plutôt 4 (vraiment pas précis ce GPS), mais j'ai suffisamment de "cannes" pour rejoindre et dépasser André Ferrière. Me voilà donc dans les 10 ! Je savoure pendant le dernier kilomètre, en étant vigilant sur la fin qui est très glissante.

Une très bonne journée finalement, avec de bonnes sensations du début à la fin, des douleurs nulle part, pas d'erreur d'itinéraire ni chute, ça faisait longtemps ! Et cerise sur le gâteau, un podium à l'arrivée : à moi la poterie ! Marie est plus déçue, pour elle c'était un jour sans. Elle finit derrière ses concurrentes directes au challenge, mais tout de même 1ère Sénior Féminine ! Alexandra et Jean-Marc sont satisfaits de leur course, mais comme ils n'ont même pas voulu faire le compte-rendu, on n'aura pas plus de détails.

En tout cas c'est un très beau trail, et je dirai un vrai trail (contrairement à certaines autres épreuves du challenge des Trails de Provence) avec beaucoup de monotrace et des paysages potentiellement magnifiques. Il y a juste une partie un peu pénible de 3 km de plat au 2ème sommet, mais pour le reste rien à jeter. Et l'accueil est vraiment excellent, avec des bénévoles toujours souriants. Dans le même coin, je recommande aussi le Trail des Vieilles Pierres à Oppède le Vieux (qui a eu lieu cette année en même temps que la Sainte Victoire), il vaut vraiment le coup.

Résultats du MTC :
Alexandra B. 146ème 3h15'57  (5ème Sénior Féminine)
Jean-Marc Grosfils 84ème 2h56'46
Marie Gonthier  49ème  2h46'20
Olivier Janin  10ème  2h26'44

Image Hosted by ImageShack.us
Marie


Image Hosted by ImageShack.us
Olivier


Image Hosted by ImageShack.us
Jean-Marc

Image Hosted by ImageShack.us

Image Hosted by ImageShack.us


Olivier
Ecrire un commentaire - Voir les 7 commentaires - Publié dans : Courses
Par Olivier Janin
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus