Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 14:29

                              IMG-3095.jpg


A peine rentré depuis 2 jours, la tête encore pleine de paysages magnifiques, Mont Blanc, Grandes Jorasses, Mont Blanc de Courmayeur, Mont Dolent,…, je me lance dans ce CR, histoire de vous donner envie de faire ce superbe périple qui propose 163 kms, 9000 m d+ et 3 pays traversés.
Comme l’année passée, j’avais programmé cette année ce Tour du Mont Blanc en 3 étapes, avec l’équipe de jean-Pierre Molinari ; mais si l’année passée je venais essentiellement pour préparer l’UTMB, cette année c’était uniquement par plaisir !…plaisir de se retrouver avec des amis en haute montagne, de partager ces moments intenses, d’en baver ensemble et de finir heureux de ce qu’on venait de faire.
On se retrouve donc tous, jeudi 12 juillet vers 20h, au gite, « le Chamoniard Volant » à Chamonix, comme l’année passée autour d’une bonne bière et d’un bon plat de pâtes.
Nous sommes 13 coureurs inscrits pour ce tour, répartis sur 3 groupes de niveau :
Je me retrouve dans le groupe 1, comme l’année passée, même si je suis moins bien préparé aux ultra trails ! Je suis avec :
-         Christian Chillet, 48 ans, (un très bon coureur des Monts du Lyonnais),
-         Christophe Martin, 37 ans, (un très bon coureur d’Ultra de Narbonne, avec qui je suis monté d’Avignon ; il fait 3ème de la trans Aq cette année, 3ème de l’Euskal Raid en équipe de 2… et il peut encore mieux faire !),
-         Laurent Soulié, un nouveau, un gars de Rodez, d’une quarantaine d’années, habitué des trails de 40 ou 50 kms.
 
Je n’ai pas d’objectif précis sur ce Tour, je veux juste en profiter et voir un peu comment je suis…rien à voir avec ma prochaine course, la 6000 D où l’effort sera plus court mais au combien plus intense !!
 
Vendredi 13 juillet : Chamonix – Chalet des Mottets
 
    IMG-3078.jpg
                                                Tout le monde au départ de Chamonix pour 165 kms!


Nous voilà donc, à 7h du matin dans les rues de Cham, admirant encore un peu le soleil qui se lève sur ces géants qui nous dominent, Aiguille du Midi, Dôme du Gouter,… et nous lançant sur le tracé de l’UTMB. La météo s’annonce exceptionnelle pour les 3 jours ! Ca changera de l’UTMB 2006 ! Nous partons en tête, tous les 4 sur la partie de route qui nous jusqu’au sentier du petit balcon sud, puis sur le GR du Tour du Mont Blanc. Les images de l’UTMB 2006 me reviennent, la route pleine de coureurs, les spectateurs qui nous encourageaient, la cohue jusque dans le sentier, obligation de piétiner,…enfin, l’année prochaine, je partirai plus devant !
En courant sur un rythme tranquille, on arrive aux Houches, on recoupe la route, passe sur le Pont et on commence à monter dans le village ; petite pause pipi, on enlève des épaisseurs, il commence à faire bien chaudet on attaque la montée vers le Col de Voza. Je prends le rythme « Ultra Trail » : je cours quand je peux et dès que la pente dépasse les 10%…je marche, en essayant d’être le plus efficace possible avec mes bâtons… ça me vaudra d’ailleurs, une belle tendinite au coude droit ! On arrive au sommet du Col de Voza, relativement rapidement, mais en se trompant de chemin ! Ah sacré Christian ! C’est le meneur du groupe et déjà l’année passée, il nous avait pas mal baladé… On s’arrête 5 minutes pour prendre quelques photos et on voit arriver le 2ème groupe… par le bon chemin !… Ca chambre un peu, ça rigole et on repart, en direction du col de la Charme, nouveauté du parcours de cette année pour l’UTMB, qui se rallonge ainsi de 5 kms mais qui rajoute dans cette 1ère étape de sacrés difficultés : une grosses descente de 1100 m sur St Gervais !…Elle laissera des traces dans les quadris celle-la !! Puis, lorsque l’on est à St Gervais, une bonne partie de faux plat montant et de bosses pour arriver sur Les Contamines par le sentier du Val Monjoie. En plus de ça, on se trompe encore plusieurs fois de chemin, et on arrive à 11h30, après 38 kms, à … Notre Dame de la Gorge !! et oui, ça ne s’invente pas !! où « M. Gilles », notre assistance nous attend pour le ravito.
On est toujours assez bas, à peu près 1300 m et il commence à faire très chaud !
Je serai d’avis de ne pas m’arrêter longtemps, pas plus de 15 min !… mais les autres sont plus lents, et plus gourmands !… moi j’avale juste quelques verres d’eau pétillantes (je frêne un peu sur le coca maintenant !!), un petits sandwiches, je fais le plein en eau + isostar et c’est bon. On repart, après ½ heure de pause, alors que le 2ème groupe est encore là.
Là, ça commence à devenir sérieux : 1000 m de d+ nous attendent pour arriver au col du Bonhomme (2329 m), 1ère réelle difficulté de l’UTMB. Une piste, assez large, grimpe tranquillement jusqu’au refuge de la Balme… enfin, tranquillement… c’est vite dit, car la fatigue commence à se faire sentir… Laurent semble au bout du rouleau… il est tout derrière…il fait très chaud, on se rafraîchit dès qu’on voit une fontaine… 

     IMG-3088.jpg
                                      La Balme - Petite photo avant d'attaquer la montée du col du Bonhomme.

On attaque la dernière partie du col (600 m d+) mais c’est super beau ! On est enfin en haute montagne ! J’arrive en haut du col avec Christophe et Christian, Laurent suit plus loin…Il est vidé ! Il nous dit qu’il préfère attendre le 2ème groupe et répartir avec eux. On profite un peu du paysage pour prendre quelques photos… c’est vraiment magnifique ! On domine au Sud le lac de Roselend ! Mais une dizaine de minutes plus tard, on voit arriver le 2ème groupe, Jean-Pierre (Noiry) en tête… il a l’air en pleine forme ! Il est inscrit sur l’UTMB cette année… il l’a d’ailleurs déjà fini en 2005 en 37h mais cette année, je sens qu’il fera beaucoup mieux !
 
    IMG-3093.jpg
                                                     Col du Bonhomme - On en prend plein les yeux!

    IMG-3097.jpg
                         et on en profite aussi un peu pour relire le road book, Christophe, Christian et Laurent


On repart donc sur un sentier en balcon vers le refuge du Col de la Croix du Bonhomme (2432 m)… mais le chemin continue de monter !… plutôt bizarre après le passage d’un col !!lol
Mais c’est tellement beau qu’on oublie tout !… Moi, je vais beaucoup mieux qu’en fin de matinée, lorsque l’on était sur ces pistes de fond de vallée, où il faisait 30°C ! Dès qu’on dépasse 2000 m, je suis beaucoup mieux ! On arrive donc sur le refuge avec sa vue imprenable sur le Lac de Roselend, on est passé en Savoie et on est dans le Beaufortin…

     IMG-3100.jpg
                                                      On descend vers le refuge de la Croix du Bonhomme 
On profite de cet arrêt pour nous payer un bon coca bien frais sur la terrasse du refuge, de manger une barre (niveau alimentation j’ai tourné pendant tout le tour à 1 gel par 1h30 min et une sporténine, plus une barre maxim). Le 2ème groupe nous a encore rejoint !… L’année passée il y avait plus d’écart ! On se fait vieux ou quoi ?! … non ! Ils tournent mieux, tout simplement !

    IMG-3101.jpg
                                                              Le drapeau tibétin flotte sur le refuge! 
 
On attaque maintenant la longue descente vers Les Chapieux (1706 m) : 800 m de d- et c’est assez raide ! Pendant l’UTMB, j’avais perdu presque 15 min sur les potes avec qui j’étais !… je ne voulais pas me faire mal…d’autant que j’y voyais pas très bien ! … Hmm Mauvais souvenir de la course…
Je descend devant avec Christophe, Christian préfère la faire cool… il a peur de se casser les cuisses !
On arrive au-dessus du village… Christian nous rejoint 5 minutes plus tard. On descend encore et on rejoint la route.
Il ne nous reste maintenant plus qu’à monter cette route pendant 6 kms…200 m d+.
C’est la partie la plus pénible de la journée…ça fait presque 9h qu’on est partis… il fait chaud… on est sur une route et en plus ça monte !
Mais Christophe est bien, il décide de faire tout en courant !
Moi je monte tranquille avec Christian, en pensant aux difficultés du lendemain.
Christophe arrive donc 10 min avant nous au refuge des Mottets, superbe, perdu au fond d’une vallée à 1900 m, au pied du col de la Seigne.
Fin de la 1ère étape !
 
    IMG-3106.jpg
                                                    Le Chalet des Mottets au pied du Col de la Seigne


    IMG-3104.jpg
                                                 Une petite blagounette avant de s'endormir Jean-Pierre?
Bilan :
60 kms ;
3160 m d+
2295 m d-
 9h20
Une étape beaucoup plus dure que l’année passée, en partie à cause de la longue descente sur St Gervais et le long faux plat jusqu’à Notre Dame de la Gorge… je plaints les coureurs de l’UTMB 2007 …
Gaëlle du 2ème groupe, arrivera seulement 25 minutes plus tard !… Les autres suivront avec plus ou moins de dégats…
L’après course au refuge est vraiment génial : décontraction, face au soleil, petite partie de tarrot en attendant les autres,… un repas du soir excellent et une bonne nuit dans le dortoir « népalais ».
 
Samedi 14 juillet : Chalet des Mottets – La Fouly (Suisse)
 
Après une courte nuit (réveil 5h !) où j’ai très mal dormi, on prend le petit dej dehors, devant le refuge à la lumière du jour qui se lève… c’est toujours aussi beau… les sommets qui commencent à s’éclairer un par un…
Mais j’ai juste le temps de me passer un peu d’eau sur le visage pour me réveiller, que je vois que mon groupe, « les blaireaux » (si si, c’est bien le nom du groupe 1 !) qui se taille en courant ! Christian et Christophe sont pressés ! … je file vite les rejoindre… je risquerai de ne plus les revoir de la journée ! Il est 6h, on n’est pas en retard pour attaquer le très dur Col de la Seigne (le bien nommé !) (2516 m) ; 650 m de d+. Après 35 minutes, on est au sommet ! C’est magnifique ! L’Italie s’ouvre devant nous ! et au-dessus de nous les hauts sommets tout près : l’Aiguille des Glaciers (3816 m) !

    IMG-3109.jpg
                                       Col de la Seigne - Le soleil se lève (Christophe à droite)


Après une petite pause, on attaque la descente en Italie. Le sentier est assez doux et nous conduit jusqu’au refuge Elisabetta qui nous surplombe.
 
    IMG-3110.jpg
                                                                  Refuge Elisabetta, 1er refuge italien

   
                                               Le refuge d'un peu plus bas- derrière, l'Aiguille des glaciers

Puis la descente devient plus raide pour arriver en bas sur le grand plateau ; la large piste suit la rivière. C’est une partie totalement plate et on peut en profiter pour un peu dérouler ses jambes. Mais ça ne dure pas ! On quitte cette piste pour attaquer la montée vers l’arrête du Mont Favre (2300 m) ; cette montée est dure, car elle arrive après une longue descente. Mais là aussi, le sentier est magnifique, en balcon, on est face au Mont Blanc de Courmayeur (4746 m) , on ne voit pas le vrai qui est caché derrière. 

                          IMG-3114.jpg
                                          Arrête du Mont Favre - derrière nous, le Mont Blanc de Courmayeur


Après avoir passé le col Chécroui, on arrive au refuge de Maison Vieille, là où l’année passée mes problèmes intestinaux avaient commencé…

    IMG-3115.jpg
                                                      Refuge Maison Vieille - au-dessus de Courmayeur
On s’arrête un moment et on attaque la descente sur Courmayeur, sur la piste de ski…pas terrible… puis sur le sentier, assez technique en sous-bois.
On arrive donc à Courmayeur, vers 9h30, et on traverse la ville pour reprendre le sentier du TMB. Mais on tombe sur le départ d’une grande course de Trail italienne !… mais…on remonte les coureurs à contre sens ! …des concurrents nous interpellent : « Hé ! mais c’est dans l’autre sens la course les gars ! »…
On sort donc de la ville… Ouf, on se sent mieux ! et on commence l’ascension du refuge Bertone (800 md+ à partir de Courmayeur). C’est 10h du mat, la température commence à monter ! Je ruisselle !!… décidément, j’ai beau changé de tenue, c’est toujours pareil, je transpire toujours autant ! Christophe monte devant … en faisant un peu de fractionné dans la montée !! … un vrai fêlé celui-la !! Avec Christian, on gère un peu plus… on arrive quand même au refuge en 40 min à partir du pont… pas mal !
Pause coca, bien méritée !

     IMG-3116.jpg
                              Refuge Bertone - l'affiche date de l'année passée! maintenant il faut rajouter 5 kms!
On repart ensuite vers le refuge Bonati, où on a prévu de manger. Mais c’est une partie assez dure, pleine de relances, et de belles bosses… on arrive au refuge 1h plus tard. Comme d’habitude il y a beaucoup de mondes sur la grande terrasse ; la vue est magnifique, en face de nous l’Aiguille du Géant, les grandes Jorasses,… Après cette pause repas de près d’1/2 heure, la reprise est plus dure… je suis moins bien… chaque fois après le repas ! Christian a récupéré, il mène l’allure, avec Christophe… moi j’alterne marche-Course… mais je suis juste derrière eux ! Comme quoi, ça sert à rien de trop courir dans ces parties là…
Puis on entame la descente sur Arnuva. On croise beaucoup de coureurs qui font le Tour du Mont Blanc, en entraînement pour l’UTMB, beaucoup plus que l’année passée ! Certains le font en 4 jours … ah ah ah les petits joueurs !! d’autres seulement Courmayeur – Chamonix en 2 étapes… eux, je vois pas trop dans quel état ils vont être sur l’UTMB !!
Par contre, on croise 3 fêlés qui font Les Contamines – Vallorcine… Non stop !! Là chapeau !
On est donc à Arnuva (1715 m) et on doit monter au sommet du Grand Col Ferret (2537 m) soit plus de 800 m d+ avec des portions très très raides !!
C’est sans aucun doute, la partie la plus dure du Tour du Mont Blanc, avec la montée des Tseppes du 3ème jour !
En plus de ça, on est en pleine chaleur, c’est 14h !
On fait la 1ère partie de la montée (350 m d+ ) qui nous mène au refuge Elena en 25 min; on refait le plein d’eau et on repart. Je suis bien fatigué mais le rythme est quand même correct. On arrive finalement en haut du Col en 35 min ; quand on pense que Delebarre arrive en haut du col quasiment en courant le jour de l’UTMB…

                            IMG-3117.jpg
                                                                       Grand Col Ferret - Frontière Suisse 
 
On bascule donc en Suisse !
Pour finir l’étape, il ne nous reste qu’à descendre jusqu’à La Fouly. Vue l’état de fatigue, la descente se fait tranquillement jusqu’au refuge de La Peule ; il ne reste plus que 5 kms de faux plat descendant vers La Fouly, avec quelques petites relances avant de finir par la route.
La Fouly, fin de la 2ème étape !
 
Bilan :
54 kms
3100 m d+
3375 m d-
9h50
 
C’est l’étape la plus belle ; on passe par les plus beaux points de vue, par les 2 sommets du Tour : Col de la Seigne et Grand Col Ferret.
 
Le 2ème groupe arrivera cette fois, plus tard, 1h20 après nous.
Après une soirée très agréable au Gite « l’Edelweiss » et une nuit où je n’ai encore pas réussi à bien dormir … certainement dû à un concerto de ronfleurs…j’attaque le dernier jour.
 
Dimanche 15 juillet : La Fouly – Chamonix
 
C’est le dernier jour ; la fatigue commence à s’accumuler ; les quadriceps font mal… et il va faire encore très chaud aujourd’hui !
On part donc de La Fouly à 7h.
On démarre sur le très beau sentier en faux plat descendant qui nous conduit au village de Praz-De-Fort. Les groupes 2 et 3 nous suivent de très près… ils ont les dents longues !
Jean-Pierre Molinari, l’organisateur met d’ailleurs un vent à son groupe et dépasse les 2 autres ! Il prend de l’avance pour la montée sur Champex (prononcer « Champé » !)… mais on a vite fait de le distancer.
Montée de Champex, 1ère difficulté, on monte sur un assez bon rythme. On arrive à Champex à 8h50.
On traverse ce superbe village, en passant aux bords du Lac en se disant, « je passerai bien quelques jours ici en vacances ! »

     IMG-3123.jpg
                                                                                    Champex le Lac 
 
On passe par Champex d’en-Haut puis Champex d’en-Bas et c’est la montée vers Bovine, 2ème difficulté : 600 m d+ : la montée est très raide, à travers des blocs…mais c’est très joli !
A chaleur commence à devenir étouffante ! On s’arrête chaque fois que l’on traverse un torrent pour s’asperger tout le corps. Je suis bien, et je fais la montée devant en mettant, pour une fois, quelques dizaines de mètres à mes 2 « blaireaux » ! En haut, la côte se calme… je les attends… la montée se termine en faux plat jusqu’à l’Alpage de Bovine (1987 m)…on finit en courant. On voit derrière nous, tous les hauts sommets des Alpes suisses… très impressionnant !

     IMG-3124.jpg
                                                                                   Alpage de Bovine 
On entame maintenant la descente sur le Col de La Forclaz (1526 m) : 450 m de descente assez technique…je descends en déroulant un peu et j’arrive en bas, au col le 1er ; ça fait du bien parfois de retrouver des sensations de course un peu « rapide ». On rejoint donc la route au col de La Forclaz ; il y a beaucoup de monde… ça n’a plus rien des charmes de la veille où ne croisait que quelques marmottes et chamois… et oui c’est aussi ça le TMB !
Il nous reste maintenant à descendre sur le village de Trient, où nous attend un bon Ravito !
On croise l’équipe de Raid Light (comme chaque année)… Alexandra Rousset et Benoît Laval qui courent tranquillement derrière tout leur groupe (ils sont une bonne vingtaine !) On discute un peu avec eux et forcément, dans la descente, ça s’emballe un peu ! lol Ah la la esprit de compet !! mais je ne me laisse pas prendre au jeu… je descends cool jusqu’au ravito.
On fait une pause repas de 25 min ; je mange un peu de soupe de pâtes et une tartine de fromage… je me frêne un peu, je sais que la montée qui suit est le gros morceau de la journée !
On se rafraîchit un peu à la fontaine, se recharge en eau et on repart à 11h55 en marchant…
On quitte la route pour attaquer le sentier qui part dans la forêt en lacets.
Ca grimpe d’entrée sévère ! La pente est forte et on sait qu’on en a pour 800 m d+. Il faut gérer ! On monte donc tous les 3 très proches…en baissant la tête !
On tombe, au détour du chemin, sur Benoît et … Alexandra, dans un fourré ! …mais elle est très rapide pour remonter sa culotte et son short !! lol Merde !!
On fait mine de rien en passant à côté de lui … allez salut Benoît ! à tout à l’heure !!
On dépasse ensuite un couple de coureurs en difficulté dans la montée … on les encourage… Puis les virages se font moins raides … on arrive vers le sommet…
 
    IMG-3127.jpg
                                                            Les Tseppes - Les sommets suisse au loin                                 

On tombe sur tout le groupe de Raid Light qui attend … on échange quelques mots mais pas plus … l’esprit n’est pas terribles…il y a quelques « sguegs » dans le lot !!
On arrive enfin au sommet… c’est la frontière française… le paysage est superbe ! … d’autant qu’on a fini la dernière difficulté du tour !

     IMG-3130.jpg
                                                                                 Au-dessus de Vallorcine 
 
On attaque la descente sur Vallorcine, en prenant le temps de prendre quelques photos…

                              IMG-3133.jpg
                                                          Et oui! Les bâtons, ça aide même en descente! 
 
On prend le nouveau chemin qui traverse des pistes de ski et nous conduit sur une piste, puis sur un chemin… balisé pour une descente de VTT !!! On a dû encore se planter mais on continue… en faisant attention aux bolides qui pourraient débouler derrière nous…
Mais on arrive en bas, à Vallorcine, sans encombres.
A partir de là, c’est la portion la plus … chiante du Tour du Mont Blanc !
Je passerai donc rapidement dessus … un peu plus vite que dimanche … car on a la sensation de ne plus en voir la fin quand on arrive à Argentière… il reste encore une heure de course sur le sentier du Balcon Nord, pour descendre sur le Praz et arriver à Chamonix, au « Chamoniard Volant ».
 
Bilan:
55 kms (on ne fait pas les 2 derniers kms vers l’arrivée)
2400 md+
2890 m d-
9 h 08 min
 
En résumé, le Tour est plus dur que l’année passée, le détour pars St Gervais bouffe de l’énergie et des muscles ; on aborde donc tout le reste plus fatigué et donc plus fragile.
L’UTMB c’est vraiment une course à part, où la préparation se fait quasiment sur 6 mois et où il faut arriver le jour J préparé physiquement et psychologiquement, à 200 %, sinon … on explose !
Par contre, vous pouvez faire ce Tour en 6 étapes en randonnée ( en divisant nos 3 étapes en 2) ou en 4 ou 3 étapes en rando course comme on l’a fait.
  
  Pierre
 
 
 
 
 
 
Partager cet article
Repost0

commentaires

WildInTheWoods 24/07/2007 21:16

Super CR et superbes photos!
J'ai bien aimé le coup des "sguegs" de la team Raid-Light!
En tout ca ça a l'air bien costaud ce TMB..

Bravo!

titifb 21/07/2007 15:36

Super CR que j'ai dévoré ! Ca donne envie...

Akuna 18/07/2007 21:33

tout simplement superbe!

TRAIL SAINTE BAUME

MTC-affiche-TSB.jpgOrganisé par le Marseille Trail Club
1ère reco: le CR avec photos du parcours est ici
2ème reco: le CR très bien réalisé par Pfx est ici

dernière reco: dimanche 10 février, 8h30 géménos parcours intégral de la course: 23,5 km et 1300 md+
Apéro à l'arrivée! le CR est ici


Tous les renseignements, y compris les bulletins d'inscriptions sont sur le site de la course 

http://traildelasaintebaume.free.fr/

Compétition: dimanche 2 mars 2008, plus de 450 inscrits (quota max atteint et malheureusement de nombreux refus d'inscription)
les photos nombreuses de Pfx, Arc Images, Akuna sont ici

Rechercher

Catégories