Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 19:25
Ave ami(e)s traileurs,

Préambule:
Je ne suis pas journaliste (c'est un métier), juste blogueur (c'est un plaisir).
Je retranscris donc ici la soirée au travers du prisme déformant de ma subjectivité (ceci dit les éléments factuels sont ce qu'il sont).
Cela a au moins le mérite d'être dit car les événements cités impactent de façon très importante la vie d'un ami (S. Bonaudo).


Avant hier le 30 janvier, je reçois un mail sybillin de Pierre le président du MTC (Marseille Trail Club) nous relayant une demande pressante de Samuel pour une réunion d'information sur un problème "sérieux". Il ne me faut pas longtemps pour faire le lien avec la nouvelle qui tombe sur le site de Runirina le jour même. Samuel Bonaudo a pris 5 mois de suspension suite à un controle positif au templiers! Préférant s'expliquer et devancer les rumeurs, il communique avec maitrise mais aussi avec ses tripes. Sa lettre commence souvent le fil de la discussion sur les forums, laissant à chacun un minimum d'explications pour se faire une idée. Et surtout cela canalise d'une certaine manière la discussion entre forumers.

Je tâte avec attention le pouls des forums des sites spécialisés tel Kikourou, Ufo, Runirina. C'est un sujet polémique et je crains le lynchage médiatique dans le petit milieu du trail. Force est de constater que l'énorme majorité des avis sont modérés, certains ont un recul étonnant sur l'eceuil éthique que pose le dopage, très peu sont vindicatifs.
Encore une fois je suis épaté par les forumers de ce milieu sportif.

Je suis avec Pierre et Cyril Z., Sam est là à l'entrée de la salle, paradoxalement relaxé dans son  attitude. Je me demande intérieurement "combien de temps a-t-il dû jouer l'apparence de cette normalité?". Je ne connais pas grand monde, je discute un brin avec Pascal B. (un  traileur "élite" si cette dénomination a encore un sens ici car c'est bien en tant qu'ami, famille, clients fidèles que chacun s'est déplacé au pied levé). Je m'aperçois rapidement qu'il n'est pas au courant comme de nombreuses personnes ici.

La salle est trop petite, la trentaine de places assises ne suffit pas à la soixantaine de personnes présentes. Samuel a l'air bien petit tout d'un coup assis sur le bord de table près du tableau blanc. Son air est devenu plus grave, il regarde sur sa droite un papier pense bete pour le fil de la réunion et gratte nerveusement son bras droit avant de se lancer.

C'est dans une ambiance étrangement dissipée que la réunion commence, toutefois rapidement le ton, la gêne visible de Sam impose un silence de plomb au l'audience. Samuel rappelle le contexte (saison chargée, son asthénie cyclique suite à l'UTMB, sa passion avec l'épreuve des templiers...) avant de nous confirmer laconiquement son controle positif au templiers.

Je ne vais pas faire doublon avec ses explications publiques, mais je peux apporter quelques précisions comme

A] la chronologie.

24 Aout UTMB
28 Octobre Controle anti-dopage au Templiers
3 Décembre réception de la lettre recommandée du ministère
15 Janvier 18h30 passage devant la commission (5 mois de suspension)
02 Février date limite d'appel (Sam ne fera pas appel)
3 Mai fin de la suspension

B] une suite d'anecdotes qui humanisent un peu le déroulement des évènements

[Mode récit ON]

Sam, incrédule, en recevant la
terrible lettre recommandée annonçant sa positivité à la nicéthamide (il prononce le mot "niqué-thamide", je ne sais pas si cela se prononce ainsi mais c'est annonciateur), cherche désespérément une explication. Sa première pensée fut sa participation à un match dans les tribunes enfumées de cannabis, et d'autres explications farfelues, mais rapidement internet le ramène à une réalité plus cruelle:

Nom de la sustance Nicéthamide
Classe associée S6. Stimulants
Cette substance est retrouvée dans 1 médicament(s).
Statut Substance interdite
Effets pharmacologiques et effets indésirables
Note spéciale : Cette substance est considérée comme une « substance spécifique ». La liste des interdictions peut identifier des « substances spécifiques » qui, soit sont particulièrement susceptibles d’entraîner une violation non intentionnelle des règlements antidopage compte tenu de leur présence fréquente dans des médicaments, soit sont moins susceptibles d’être utilisées avec succès comme agents dopants. Une violation des règles antidopage portant sur ces substances peut se traduire par une sanction réduite si le « ... sportif peut établir qu’il n’a pas utilisé une telle substance dans l’intention d’améliorer sa performance sportive... ».
Médicament(s) associée(s)
On retrouve cette substance dans 1 médicament(s)
(pour en savoir plus sur leurs caractéristiques spécifiques, cliquez sur le nom)


Coramine glucose
,  c'est ça! Le docteur lui a prescrit des tablettes suite à sa fatigue chronique tenace suite à son 1er UTMB. Car même après 15 jours de repos complet, la reprise de l'entrainement se fait en dent de scie, trois jours à la rue, trois jours bien (Pour ceux qui ne le savent pas la journée chez Samuel commence à 5h30 pour courir avant d'entamer sa journée de boulot à la boutique). Bref, Sam se sent mal barré pour sa participation aux templiers le 28 octobre prochain, sa saison est déjà bien remplie avec de bons résultats notamment sa 4ème place à l'UTMB. Son contrat financier et moral avec le team Salomon est atteint. Il serait déraisonnable de doubler avec les templiers (c'est une certitude avec le recul, Sam le reconnait amèrement), mais "on n'a qu'une vie" doit se dire Samuel qui a toujours eu un faible pour cette épreuve hors norme (c'est par là qu'il a découvert la passion du trail). Par conséquent: "c'est des pastilles de glucose plus concentrée que les gels et que tu pourras prendre pour tes baisses de régime" lui dit son médecin du sport.


Les jours de reconnaissance du parcours avant les Templiers se passent mal, Sam est à la ramasse, ses collègues l'attendent constamment sur les sentiers techniques autour de Nant. Néanmoins il veut tenter sa chance, le jour de la course pas de miracle et il prend une pastille de coramine au 35ème km mais
au 45ème km abandonne épuisé et rend son dossard de suite à l'organisation. Dans la voiture qui le ramène à l'hotel il prend de nouveau une coramine pour son mal de tête. Il se rend à l'arrivée deux heures plus tard. L'organisation lui signifie qu'il doit subir un controle il s'exécute sans problme (NDLR: un oeil averti peut remarquer que la procédure de controle n'est pas totalement suivie car le controle doit avoir lieu immédiatement après le remise du dossard).

Que faire désormais? Samuel sait bien que  le résultat du contrôle est correcte et qu'il est fautif de ne pas avoir vérifié lui même ce médicament à l'allure si bégnine, du sucre...ouais.., il  ne fera pas faire l'échantillon B, inutile. Par contre il va mettre en oeuvre tout de qu'il faut pour se battre et prouver sa faute non intentionelle, lettre de médecin confirmant qu'il a bien prescrit ce médicament, CV (élogieux et long comme un jour sans pain) du médecin du sport, témoignage de son sponsor sur son engagement anti dopage (Sam a mis en place les controles anti dopage sur les epreuves de trail Salomon avec l'aide de Christophe B.). Oui il faut être prêt pour le passage en commission le 15 Janvier prochain.

Entretemps, et malgré cette tache sombre qui le bouffe de plus en plus jour après jour,
il faut jouer la comédie auprès des amis, des coureurs venant au magasin. Etre obligé de cacher la vérité aux siens. Lui, le premier à pester contre les tricheurs, se retrouver dans cette situation, voir son nom qui s'étalera sur le site de la FFA et de l'IAAF (et pas dans la catégorie médaille olympique), quelle cruelle ironie la vie parfois...La commission est un moment difficile à passer, Samuel s'y rend à avec son Kiné Laurent B., devant le jury il faut savoir être convaincant. Mais l'entame est désarçonnante, d'un coté il y a un dossier épais comme un dico des ses résultats depuis la catégorie cadet (preuve que la commission fait preuve de professionnalisme), de l'autre certains membres du jury lui demandent ce que c'est le trail (comme sport) !

Sam ne se démonte pas, même si un membre du jury s'acharne à le comparer à Marion Jones et lui lance à la face que les épreuves de son sport sont trop dures et qu'il doit être forcément une pharmacie ambulante. Il a beau lui dire que les épreuves qu'il cite (marathon des sables, UTMB...) sont faites sur des saisons différentes et non pas douze mois et qu'il n'a rien de commun avec un professionnel qui gagne des centaines de milliers d'Euros. Qu'il se lève à 5h30 les matins pour s'entrainer avant d'aller travailler à la boutique. Rien à faire son contradicteur n'est pas entrain de jouer au "bad cop vs good cop", il est réellement convaincu de sa culpabilité au premier degré (d'ailleurs le comportement de ce membre est reconnu à demi mots "borderline" par ses collègues après la réunion). Sam déroule son argumentaire....Pourquoi aurais je choisi un dopant si peu performant au point de devoir abandonner sur la course? Pourquoi serait je revenu à l'arrivée pour risquer de me faire controler si je savais qu'il y avait un risque d'être positif ?  Pourquoi avoir repris un comprimé après mon abandon ? Pourquoi me doper maintenant alors que durant toute ma carrière j'ai eu une progression constante comme vous pouvez le constater dans mon dossier ? et montre les lettres de soutien de Salomon et de son médecin du sport (lui même affilié à une autre fédération sportive)...[je ne me souviens pas de tout mais il y a une douzaine de raisons sur le procès verbal en faveur d'une prise involontaire].

Sam a su être convaincant, car les avis vont d'un avertissement à un mois de suspension....sauf un qui veut le maximum ...1 an. Alea jacta est, ce sera .....cinq mois ! Dura Lex sed Lex. Samuel est évidemment déçu même si la sanction reflète bien sa prise involontaire, il est suspendu, dopé, sera considéré comme tel par le monde du trail qu'il chérit (rappel il est l'organisateur du trail de Signes, et tient une boutique endurance shop à Toulon). Il ne fera pas appel (avant le 02 février), même pas pour vice de procédure probable, il a fait preuve de négligence et en prend la responsabilité. Sa suspension prendra donc fin le 3 Mai prochain.

Que faire ? Attendre que son nom soit jeté en pature à la fin du mois, ou que les vilaines rumeurs le sapent moralement et financièrement ? Prendre les devants, cesser de cacher ce fardeau trop lourd à porter, voilà ce que Sam a su faire courageusement en nous réunissant ce soir pour soulager sa conscience et nous parler ainsi sans fard de son expérience. Je lui pose la question de la confidentialité de cette réunion, il me répond sans détour: parlez en !

Il nous convie dans l'autre salle afin de voir les documents qu'il a affiché sur le mur: l'ordonnance, le procès verbal de la commission, les lettres de soutien de Salomon. Je sens Samuel plus tranquille, plus léger, je le rassure en lui disant que les avis sur le forum sont loin d'être un lynchage, mais il n'a pas la force morale encore d'aller jeter un coup d'oeil car il est tombé sur un post où on le comparait à un Armstrong, en parler le faisait bégayer de rage.

[mode récit OFF]

Pour ma part je suis content de voir que Samuel se bat pour son honneur perdu, cependant j'ai un immense sentiment de gachis. J'espère que cet évènement fasse prendre conscience à chacun d'entre nous que derrière chaque cas positif, il y a une histoire personnelle souvent bien plus complexe que l'on pense et qu'il nous faut parfois faire un effort pour faire évoluer nos schémas de pensées donc de jugement.

"So much depends on reputation, guard it with your life" law 5, the 48 laws of power
Un peu de vie s'est envolée, courage la source est autour de nous.

Valete !
Akuna
Partager cet article
Repost0

commentaires

Gil Besseyre 16/02/2008 11:01

J'ai pu croiser Sam et manger à sa table, pour la première fois je crois, la veille de ma découverte justement des Templiers en 2001...J'avais rencontré un homme intègre, passionné et nature.Cette impression se confirma tout au long des saisons et ce n'est pas "cette affaire" qui me fera croire le contraire mais seulement que quelque soit sont niveau et son statut il faut rester vigilant vis à vis des médicaments car une fois "pris" il devient très difficile de plaider sa bonne foi, que se soit devant des "juges fédéraux" ou autres boureaux ...Allez, Sam courage " jette ton coeur loin devant toi et cours l'attraper " c'est le meilleur moyen pour avancer et semer la suspicion...Gil

JF 03/02/2008 22:03

OK... Nous savons tous que pour atteindre un objectif (et c'est valable dans tout les domaines), il ya toujours plusieurs chemins, chacun à un moment donné doit faire un choix.. bien entendu dans des contextes complétement différents avec des pressions qui varient suivant les résulats attendus.L'intensité, la répétition et la médiatisation des courses font que le monde du trail risque de rencontrer des cas similaires et c'est bien domage, ''c'est de la course nature, sachons conserver cet esprit qui en fait le charme''Toutefois beucoup d'admiration devant l'attitude de Samuel qui a su resté humble et réaliste face à ce qu'il rencontre.

guilhem 03/02/2008 07:00

Je ne connais Samuel Bonaudo, sinon dans les articles de presse spécialisée, mais j'ai toujours trouvé que son rayonnement était positif. Il y a quelque chose dans son comportement qui laisse transparaître une vraie passion pour le trail, bien au-delà du sacro-saint résultat en compétition. Je crois qu'il serait vraiment ridicule de jeter la pierre à un mec qui n'hésite pas à rendre son dossard quand il fait une erreur de parcours à son avantage (cf. Galinette 2007) contrairement à d'autres concurrents.
Par contre cette mésaventure pose la question des limites physiques de chacun d'entre nous. L'Ultra ou la répétition des courses finissent inexorablement par user notre capital santé. Je crois que nous nous devons de poser le débat d'une certaine démesure dans notre sport.
Je me permets de rappeler à chacun d'entre nous que notre corps met plus de 48h pour récupérer d'un exercice d'endurance simple d'une heure. Quid de 3H30 à bloc ?
Comme disait l'autre : "Diminuez votre dose de sport avant qu'elle ne vous diminue ?"
Ah d'accord ! Mais après le Trail de la Ste Baume !!

kafta 03/02/2008 07:31

Ah mais c'est la sagesse qui parle Guilhem? Mais qu'est la sagesse sans un brin de folie....

Pierre 02/02/2008 18:56

oui, soirée assez particulière à Toulon, jeudi... mais je crois que tout a été dit par jean-Marie! En tous cas cette atitude de sam est très louable et courageuse...

DAVY JACQ 01/02/2008 20:49

Une situation bien délicate...notre passion si forte pour défier la nature nous démontre  tous les sacrifices  nécessaires pour se faire PLAISIR (entrainement, choix familiaux et professionnels délicats ....). Je soutiens  Mr Bonaudo qui traverse une période difficile et souhaite son retour le plus rapidement possible.

Akuna 03/02/2008 07:29

moi aussi je le soutiens ;-)

TRAIL SAINTE BAUME

MTC-affiche-TSB.jpgOrganisé par le Marseille Trail Club
1ère reco: le CR avec photos du parcours est ici
2ème reco: le CR très bien réalisé par Pfx est ici

dernière reco: dimanche 10 février, 8h30 géménos parcours intégral de la course: 23,5 km et 1300 md+
Apéro à l'arrivée! le CR est ici


Tous les renseignements, y compris les bulletins d'inscriptions sont sur le site de la course 

http://traildelasaintebaume.free.fr/

Compétition: dimanche 2 mars 2008, plus de 450 inscrits (quota max atteint et malheureusement de nombreux refus d'inscription)
les photos nombreuses de Pfx, Arc Images, Akuna sont ici

Rechercher

Catégories